La diversité vu par MAS

Je souhaitais prendre un moment pour vous parler de ma définition de la diversité corporelle, celle qui guide les créations chez MAS Montréal.

Certains la définissent par la présence des femmes de taille plus dans les magasines féminins. La mannequin Ashley Graham est un exemple. Elle a permis un sentiment d’inclusion chez les femmes au type de silhouette qui n’était pas beaucoup exposé dans les médias. Je la félicite d’ailleurs. Elle est certainement une personne clé dans l’avancement du mouvement « body positivity » dans l’industrie de la mode.

D’autres définissent la diversité corporelle par l’éventail de grandeurs offertes en magasin. Les compagnies telles que Reitmans offrent des vêtements dans les grandeurs très petites et très grandes, allant jusqu'à du 22 ans. Ce genre d’entreprise permet à un grand nombre de femmes de se sentir bien dans des vêtements qui sont ajustés a leurs besoins.

 Le haut Chloé de la collection automne/hiver 2018

Le haut Chloé de la collection automne/hiver 2018

Pour moi, la diversité signifie de mettre de l’avant une partie de la société peu ou pas écoutée jusqu’à présent. Quand on parle de diversité corporelle, cela implique autre chose que seulement la taille. Je pense, par exemple, aux femmes qui se font dire qu’elles ont de grosses épaules. Aux femmes qui ont une taille beaucoup plus petite que leurs hanches/fesses, ce qui complique énormément le magasinage de jeans ou de pantalons! Aux femmes qui se font dire encore aujourd’hui :

“Tu es beaucoup trop musclée pour une femme.”; “Tu ressembles à un homme” ; “Ce n’est pas très féminin, tous ces muscles.”

Elles n’ont pas nécessairement besoin d’un éventail de grandeur impressionnant. Elles ont simplement besoin d’être écoutées et représentées dans les coupes et les modèles, au même titre que les femmes plus grandes ou plus petites, plus rondes ou plus minces.

 Le haut Chloé de la collection automne/hiver 2018

Le haut Chloé de la collection automne/hiver 2018

C’est pour cette raison que je crois profondément que la diversité n’est pas simplement une question de taille de vêtements. Si vous y pensez bien, nous sommes toutes différentes, chacune de nous fait donc partie de cette “diversité corporelle”. Pour moi, il s’agit de représenter cette diversité dans la promotion de la mode autant que dans l’offre sur le marché . Félicitations à Mimi & August, Damelee et Sande qui utilisent également des mannequins aux formes réalistes qui représentent mieux, a mon avis, mon avis, les femmes et leur belle complexité corporelle. De plus en plus d’acteurs de la mode emboîtent le pas et j’en suis bien fière.


- Mckenna


Mckenna Bisson